Retour sur la création des chaussons de danse

Retour sur la création des chaussons de danse

On les retrouve aux pieds de toutes les danseuses étoiles : les chaussons de danse ! Symbole fort de la danse classique, la pointe offre aux danseuses une sensation de légèreté et de liberté. Mais saviez-vous que quelques siècles auparavant il était très compliqué pour une ballerine de danser sur ses orteils ? Car ce n’est qu’à partir du 19ème siècle qu’apparaissent les premières pointes

Envie d’en savoir plus ? Découvrons ensemble la merveilleuse histoire de la pointe de danse !

Une création liée à la danse classique…

La danse classique est apparue pour la première fois en France au 16e siècle. Cet art a connu son essor au 17e siècle, sous le règne de Louis XIV. Car saviez-vous que le Roi Soleil était un grand passionné de danse classique !? C’est lui qui a créé l’Académie Royale de Danse en 1661, connue aujourd’hui sous le nom de Ballet de l’Opéra National de Paris.

Mais à cette époque, les tenues des danseuses ne leur permettaient pas d’être libres dans leurs mouvements : elles portaient de longues robes et des chaussures à talons. Pas très pratique pour réaliser des portés et des sauts sur scène ! 

Danseuse 17e siècle

Tenue d'une danseuse de ballet au 17e siècle

Source : https://defilendentelle.wordpress.com 

L’apparition des premiers chaussons de danse

Au 18e siècle, d’importants changements ont été apportés à la tenue des danseuses classiques. Les longues robes, les hauts talons et les perruques ont été délaissées. Les spectateurs devaient pouvoir voir les pieds des ballerines, et les danseuses devaient se sentir libres dans leurs mouvements.

En 1832, Marie Taglioni a été la première danseuse à danser un ballet complet sur les pointes de ses chaussons, simplement renforcés de coutures. Avant cela, les danseuses ne tenaient pas longtemps sur leurs orteils, elles avaient besoin de beaucoup d'entraînements pour y parvenir.

Marie Taglioni

Marie Taglioni

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_Taglioni

C’est au 19e siècle, avec les grands ballets romantiques, que les premières pointes de danse sont apparues. Les cordonniers italiens ont développé des chaussons renforcés avec des boîtes rigides. Les chaussons intègrent désormais un embout épais en tissu pour maintenir les orteils et élargir la surface d’appui. Ces chaussons de danse classique deviennent la norme dès leur apparition. Ils permettent une meilleure stabilité, allongent la silhouette et apportent légèreté et virtuosité à la danseuse. 

La pointe devenue l’indispensable des ballerines

Depuis, la pointe de danse est devenue un essentiel de la tenue de la danseuse classique. Et les danseuses des écoles de ballets et de compagnies de danse bénéficient aujourd’hui des dernières innovations techniques. 

De nombreux modèles de chaussons de danse sont disponibles, avec des semelles, des boîtes ou encore des matières différentes. Vous pouvez d’ailleurs découvrir sur notre e-shop un large choix de pointes parmi les plus grandes marques telles que Bloch, Repetto, Capezio ou encore Grishko.

Pointes danse

De nombreux accessoires existent également aujourd’hui pour protéger les pieds. Nous conseillons notamment d’utiliser des protège-pointes en tissu ou en silicone. Ils permettent de réduire la douleur en limitant les frottements des orteils sur la boîte de la pointe. Si toutefois, la pression dans les pointes est encore trop forte, il existe différents accessoires tels que les Big Tip et Pinky Pad de la marque Bunheads ou encore les Toe separators de chez Bloch. L’idéal pour soulager tous vos maux !

Petit plus - Aide mémoire 

Lorsque vous achetez vos pointes, élastiques et rubans sont à coudre sur vos chaussons. L’élastique sert à retenir le talon du chausson qui pourrait facilement s’échapper du pied lors des montées sur pointes

Pour vous aider dans votre couture, voici notre tuto “Comment coudre ses pointes ?” :

Matériel nécessaire :

  • Rubans (2 pour chaque chausson)
  • Élastiques (1 pour chaque chausson)
  • Du fil (rose de préférence)
  • Une aiguille
  • Une paire de ciseaux

Matériel pour coudre pointes

C’est parti ! Voici les étapes pour coudre les rubans :

Étape 1 : Plier l’arrière de la pointe sur la semelle afin d’avoir un repère

Etape 1 coudre rubans

Étape 2 : Positionner le ruban au niveau de la pliure et le coudre à l’emplacement du pli, à l’intérieur. Attention à ne pas piquer le satin ni la bordure du chausson.

Étape 2 coudre rubans

Faire de même de l'autre côté :

Etape 3 : coudre ses rubans

Petit conseil : pour avoir la bonne mesure des élastiques, enfilez votre pointe et faites le tour de votre cheville avec l’élastique. Ensuite, coupez le surplus. L’élastique ne doit pas être trop serré, ni trop large.

Étape 1 : Positionner l’élastique à environ 0,5 cm de la couture arrière

Étape 2 : Faire une boucle qui entoure la cheville

Étape 3 : Coudre l’élastique (à l’extérieur) sur une extrémité, puis l’autre

Coudre ses élastiques pointes

Et voilà ! À vous de jouer...

danseuse sur pointe

Cette histoire vous a plu ? Alors rendez-vous vite sur notre article "Comment choisir ses chaussons de danse ?” pour en savoir encore plus sur les pointes !

Tous les commentaires

Leave a Reply

  • registre

Nouveau compte S'inscrire